Coup de coeur ! ❤️, Drame, Fiction, Horreur, Lecture poignante, Roman, Service presse

L’humanité en moins de Karine VIVIER

◊ Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous parler de L’humanité en moins de Karine VIVIER ◊

img_4185

La fillette avait de l’eau jusqu’à mi-cuisse. Les yeux mi-clos, elle s’abandonna à la caresse des vagues qui ondulaient doucement sur ses jambes. Les cris et les rires des autres enfants qui s’ébrouaient dans l’eau avec insouciance lui parvinrent comme un murmure indistinct. La fillette avait été l’un d’entre eux, mais dans un passé qui lui semblait très lointain maintenant. C’était lorsque Papa était encore vivant.

 

RÉSUMÉ : Que peut-il y avoir de commun entre une fillette, un ex-taulard et une mère de famille ?

« L’humanité en moins » met en scène trois personnages qui ont, à un moment de leur existence, perdu leur humanité aux yeux de la société. Trois personnages, trois récits parallèles, une même histoire. Un premier roman noir.

Extrait : C’était toujours le même scénario. « Tu n’es pas là pour penser », lui répétait l’homme, « tu es là pour faire ce que je te dis ». La première fois, c’était sur une autre plage qui ressemblait à celle-ci. Elle avait emmené une autre fillette, plus jeune qu’elle, prendre le goûter dans la camionnette garée près de la jetée. L’homme dans son véhicule avait souri lorsque les deux fillettes étaient arrivées à son niveau. « Mais suis-je bête ? », avait-il déclaré en sortant de sa voiture, « les biscuits sont restés dans le coffre ». « Passe devant, toi », lui avait-il ajouté durement. Il avait ouvert le coffre et poussé l’autre fillette à l’intérieur, qui s’était mise à hurler à pleins poumons lorsque ce dernier s’était refermé brutalement. Puis, la camionnette avait démarré en trombe et ils avaient roulé à tombeau ouvert pendant des heures. Epuisée, la fillette avait fini par s’endormir, le visage collé contre la vitre. Ce qui s’était passé ensuite, elle ne s’en souvenait plus très bien.

 

Elle se rappela toute l’horreur qu’elle avait ressentie lorsqu’elle avait dû l’appeler depuis le parking du supermarché pour le prévenir, consciente du choc qu’elle allait lui causer.

 

Je remercie l’auteure pour sa confiance et l’envoi de son livre.

MON AVIS : Que dire de ce magnifique roman tant il est bouleversant ?

Je l’ai lu en seulement quelques heures, et je l’ai terminé les larmes aux yeux.

Le résumé m’a énormément intrigué, je ne savais pas trop à quoi m’attendre mis à part à un roman sombre. Et, rien que l’extrait m’avait quelque peu bouleversé.

Ici, nous avons affaire à un récit vraiment sombre et compliqué à lire. J’ai eu une boule au ventre tout le long de ma lecture. Âmes sensibles s’abstenir.

L’histoire est extrêmement originale, mais aussi, horriblement triste. Et tout ce qui est raconté ici, semble vraiment très réaliste, et cela rend le récit d’autant plus touchant.

Je n’ai pas vu tout de suite le lien qui unissait ces trois personnages qui n’ont à priori rien en commun. Mais, au fur et à mesure des pages, j’ai découvert, cet horrible lien si on peut appeler ça un lien.

Alors, que dire sur les personnages ? Cela me semble assez compliqué parce que ceux que l’on va suivre vont avoir perdu leur humanité aux yeux de la société, mais en même temps, ils sont touchants de par leurs faits actuels. Que je m’explique… En gros, ils ont fait quelque chose qui a détruit leur humanité, un ou des actes cruels. Mais actuellement, ils essayent de se repentir ou d’avoir une vie normale, ce qui fait qu’ils sont rejetés de la société par leurs faits passés, mais à présent, sont gentils. Ce qui fait que personnellement, j’ai compati avec eux.

La plume de l’auteure est très fluide et très simple. Elle va raconter ce qu’il s’est passé dans un certain anonymat. Elle ne dévoile pas forcément toute suite et pour tous les personnages leur prénom. Pour certaines personnes, nous ne savons que leurs actes. Cela rend le récit neutre de toute condamnation possible, ce qui fait aussi que l’on arrive à compatir.

Karine VIVIER utilise un vocabulaire courant, de la vie quotidienne. Elle nous transmet également beaucoup d’émotions, j’ai eu les larmes aux yeux et la boule au ventre tout le long. Et, à travers son récit, elle nous fait passer de beaux messages (que je ne dévoilerais pas, sinon je vous spoil).

En résumé, il s’agit d’une lecture compliquée, sombre, qui transmet beaucoup d’émotions. Mais qui mérite d’être lu.

 

DIVERS : Vous trouverez ce roman auto-édité de 181 pages, principalement sur Internet au prix de 6,32€ pour le format broché. Sinon, comme à mon habitude je vais mettre un lien pour que vous puissiez le commander : https://www.amazon.fr/gp/product/B07DK5M35X/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=B07DK5M35X&linkCode=as2&tag=hellobooks-21&linkId=4f610e522fe9113d0454f0ec89fffa55

 

◊ J’espère que je vous ai donné envi de le lire, si vous l’avez déjà lu n’hésitez pas à me donner vos avis sur ce livre. ◊

2 réflexions au sujet de “L’humanité en moins de Karine VIVIER”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s