Décéption, Roman

Dîtes aux loups que je suis chez moi, par Carol RIFKA BRUNT

◊ Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous parler de Dîtes aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt ◊

RÉSUMÉ : 1987, une banlieue new-yorkaise. Ecrasée par une sœur aînée histrionique et des parents absents, June rêve d’art et de son oncle Finn, un peintre new-yorkais reconnu. Quand il meurt du sida, l’adolescente inconsolable se lie d’amitié avec un homme étrange : Toby, qui se présente comme « l’ami » de Finn. Confrontée au deuil, à la réalité d’une maladie encore honteuse et au malaise de sa famille, June bascule dans le  monde des adultes et son hypocrisie.

 Je me demandais vraiment pourquoi les gens faisaient toujours des choses qui ne leur plaisaient pas. J’avais l’impression que la vie était comme un tunnel de plus en plus étroit. A la naissance, le tunnel était immense. Toutes les possibilités vous étaient offertes. Puis, la seconde d’après, la taille du tunnel était réduite de moitié.

 Si l’on considère qu’une anecdote peut être comme un genre de ciment, celui qu’on met entre les briques, celui qui ressemble à un glaçage de gâteau pas encore durci, alors je me disais que je pourrais utiliser toutes les histoires de Toby pour maintenir Finn en place, pour le garder avec moi un peu plus longtemps.

MON AVIS : Je risque d’en décevoir certains au vue des critiques que j’ai pu lire. Mais ce roman est une déception pour moi. Je n’ai aimé (et encore, c’est un bien grand mot) que les 10 dernières pages. Après je pense aussi que j’attendais beaucoup de ce roman, notamment par le fait que sur la quatrième de couverture, il y a une critique de Ouest France : «  roman d’apprentissage bouleversant, chronique des années sida vues par les yeux d’une adolescente, Dites aux loups que je suis chez moi révèle une auteure à la plume sensible et puissante. ». A la suite de cette critique, je me suis dis que j’allais apprendre pleins de choses, et que j’allais être bouleversé, malheureusement, je n’ai strictement rien appris et en plus ce roman m’a plus ‘agacé’ que bouleversé (je vous explique pourquoi plus loin).

Tout d’abord, le fait que l’on me dise que c’est un roman d’apprentissage, je me suis dis que j’allais apprendre des choses vis-à-vis de la maladie (SIDA), vis-à-vis de la perceptions que les personnes ont, etc.… alors que je trouve que l’on évoque même pas, ou quasiment pas la maladie, on sait juste que c’est une maladie, ce que je trouve un peu dommage vu que c’est le cœur de l’histoire. Après, pour moi, les personnages sont vraiment agaçants !! Il est dit dans le résumé que June va tomber dans l’hypocrisie des adultes… mais personnellement je trouve que c’est plus elle qui devient hypocrite et qui fait n’importe quoi plutôt que ses parents, qui je trouve, ont plus la tête sur les épaules qu’elle ! alors oui je suis direct et je m’en excuse mais j’avais besoin de vous écrire pourquoi je n’aime pas.

Par contre, je trouve que l’auteure à un belle plume, un bon style d’écriture.

Je finis donc par vous dire, pour résumer un peu mon paragraphe que, je n’ai ni adhéré aux personnages, ni à l’histoire, mais l’auteure à un très beau, et bon style d’écriture.

DIVERS : J’ai acheté ce livre à la Fnac, il existe au format poche comme sur ma photo, au prix de 8,80€ ainsi qu’au format broché, au prix de 24€ . Sinon comme à mon habitude je vais vous mettre un lien pour que vous puissiez le commander : https://www.amazon.fr/gp/product/2264067462/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2264067462&linkCode=as2&tag=hellobooks-21&linkId=a75b7f18fa0f9b56fec40d6dfd57dae4

◊ J’espère que je vous ai donné envi de le lire, si vous l’avez déjà lu n’hésitez pas à me donner vos avis sur ce livre. Bonne lecture ! ◊

2 réflexions au sujet de “Dîtes aux loups que je suis chez moi, par Carol RIFKA BRUNT”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s